Accompagner la fin de vie et le deuil

La fin de vie c’est la vie ! Intense pour l’esprit même si le corps est affaibli. Cette étape de la vie est essentielle. Elle permet de transmettre ce qui ne l’a pas encore été, de faire le bilan, d’apaiser les colères ou les angoisses, de « pardonner les offenses » et parfois de se réconcilier avec soi même et les autres.

Mais cette étape est difficile et semée de peurs et d’embuches pour tous ceux qui doivent accepter de se séparer.

Lorsque ceux que nous aimons, qu’ils soient dans la maladie ou le grand âge, et que le chemin de leur vie arrive à son terme, notre chagrin est tel que nous sommes parfois dans l’incapacité sans une aide extérieure de leur offrir une présence sereine. Il est alors utile de se faire aider pour soi même et pour son proche afin que cette ultime étape de la vie soit aussi apaisée et sereine que possible.

Parfois la douleur de la perte est telle que nous sommes dans l’incapacité de concevoir la persistance du lien. L’hypnose permettra de percevoir émotionnellement en quoi la relation reste vivante au-delà de la mort et de l’absence.  Il s’agira alors de se reconnecter  avec cette ressource précieuse et de retrouver cette part vivante de l’absent(e) en nous.

 

 

 

© Tous droits réservés - 2020 Christiane Philippot